L’ère des véhicules électriques à la Police d’Ostende

Quel équipement ?

En septembre 2018, la Police d’Ostende a acquis cinq véhicules électriques, soit un tiers de son nouveau parc. Pour ce faire, la cellule de quartier expérimentée sur le terrain a vivement contribué au choix le plus adapté: en l’occurrence la Nissan Leaf.

Or un véhicule électrique ne s’équipe pas d’une signalisation lumineuse et sonore comme un véhicule classique. Sa batterie et son autonomie sont les facteurs déterminants qui peuvent atteindre rapidement leurs limites.

Stéphane Leclercq, appelé en renfort, a éclairé le comité pour adopter le matériel le plus approprié.

Pour quel types de missions ?

Les véhicules de quartier effectuent des missions de proximité. Mais situé sur la côte belge, ils sont régulièrement mis à contribution en périodes touristiques hivernales et estivales.

Soit pour bloquer des rues, soit pour canaliser la circulation lors de festivités, de nocturnes ou de marchés locaux. Le véhicule anonyme est principalement utilisé pour la maintenance environnementale.

Une rampe Mini-Legend: pourquoi ?

Stéphane préconise la rampe Mini-Legend parfaitement calibrée au format des Nissan Leaf, et surtout pour sa puissance lumineuse remarquable à très basse consommation des LED Solaris ! Et pour finir, une sirène également à basse consommation (AS320) et un Public Address nécessaire pour interpeller la population en temps voulu.

De gauche à droite: Stéphane Leclercq (Sales Rauwers), Philip Caestecker (Chef de Corps Politiezone Oostende) avec 3 agents de son équipe et Thomas Vandervercken (EV Sales Nissan Belux).